Galerie

Le guide d’achat des Mac d’Apple

a y est, vous quittez le PC et Windows pour le Mac et Mac OS X ? Ou bien il s’agit de votre premier achat d’un ordinateur ? Ce guide des Mac portables et de bureau va vous donner les principales informations pour faire connaissance avec ces deux familles chez Apple.

Il vous permettra de distinguer leurs différences afin de vous orienter vers le Mac qui répondra le mieux à vos besoins.

Vous y trouverez également un historique des révisions apportées à ces machines au fil du temps, une sélection d’articles d’actualité ou de tests parus sur MacGeneration et des liens vers d’autres informations pratiques et techniques sur le Web. Ce guide est réactualisé chaque fois que nécessaire et après chaque renouvellement matériel chez Apple.

Pour obtenir des réponses plus spécifiques, n’hésitez pas à rejoindre nos forums Switch.

Les Mac portables

Les portables d’Apple sont répartis en trois familles : le MacBook, les MacBook Air et les MacBook Pro. La gamme complète va de 999€ à 2749€ (ou plus si ajout d’options).

https://i1.wp.com/static.macgeneration.com/img/2011/4/macportablesprix-20110518-123338.jpg
Le MacBook est le modèle (reconnaissable à sa robe blanche plastique) grand public par définition ou pour les étudiants. C’est l’entrée de gamme des portables Apple. Il est suffisamment puissant pour sortir de la maison et être utilisé dans un cadre semi-professionnel. Mais sa taille d’écran (13,3 pouces) pourra amener des utilisateurs intensifs – et moins contraints par leur budget – à lui préférer les modèles Pro 15 pouces.
lineupmacbookguide2009
MacBook, MacBook Pro et MacBook Air
Les MacBook Pro sont plus puissants et mieux équipés que le MacBook. Les deux premiers représentants de cette gamme ont un écran 13,3 pouces. Ils sont suivis de modèles à 15 et 17 pouces. Ces deux dernières tailles sont plus adaptées à des situations où l’on est amené à travailler de longues heures et sans le secours d’un écran externe. Le MacBook Pro 17 en revanche est à la limite du « transportable ». Il faut plutôt l’envisager dans un cadre mixte où l’usage sédentaire l’emporte sur le nomade.

Le MacBook Air vise ceux pour qui la mobilité l’emporte sur les questions de performance et de variété de la connectique. Cette gamme se décline en deux familles avec écrans 11″ ou 13″ et se distingue par l’abandon des disques durs au profit des supports SSD. La famille 11″ peut s’envisager comme un portable d’appoint à un Mac de bureau. Parfait pour Internet (mieux encore avec une clef 3G), pour la rédaction de textes, pour décharger des photos voire monter une (petite) vidéo sur le pouce. Ou pour tout ceux qui veulent un « netbook » à la sauce Apple (donc plus racé et donc plus cher). Les modèles 13″ peuvent davantage tenir le rôle d’un Mac principal, toujours lorsqu’on privilégie la légèreté. Mais il faut un budget adéquat, puisqu’il est plus cher qu’un MacBook blanc et que les MacBook Pro 13″ plus puissants et mieux équipés.

Tous les portables (MacBook Air excepté) sont équipés d’un graveur de DVD interne. L’équipement Wi-Fi et Bluetooth est généralisé, ainsi que la webcam. Et tous peuvent être branchés sur un écran externe pour étendre leur surface d’affichage.

-> Le guide du MacBook
-> Le guide des MacBook Air
-> Le guide des MacBook Pro

La gamme des Mac de bureau

Les machines de bureau d’Apple sont réparties en trois familles : les Mac mini, les iMac et les Mac Pro. La gamme complète va de 799€ avec les Mac mini jusqu’à 6099€ avec le plus puissant des Mac Pro (des options peuvent encore gonfler la note).
macdebureaunovembre2010small
(cliquez pour agrandir)
Le Mac mini est le modèle d’entrée de gamme. Doté d’un graveur de DVD, d’un disque dur et du nécessaire en connectique pour brancher des périphériques variés, il est vendu sans clavier, ni souris et sans écran. Initialement, il visait les utilisateurs PC déjà équipés de ces matériels et qui souhaitaient tenter l’aventure du Mac à moindres frais (son prix a augmenté depuis cette époque). Il est bien assez puissant pour des tâches courantes (Internet, bureautique et suite iLife). Certains s’en servent aussi comme media center sur un téléviseur HD. Il se décline aussi en une version sans lecteur optique mais dotée de deux disques durs pour faire office de petit serveur. Dans cette configuration il est livré avec Mac OS X Server.

lineupdesktop
iMac, Mac Pro et Mac mini

L’iMac est la machine familiale par excellence, mais pas seulement, il vise aussi les professionnels avec ses deux versions haut de gamme à quatre coeurs. Il est puissant, d’un encombrement réduit (toute la machine et ses connecteurs sont contenus derrière l’écran plat, ce qui ne manque jamais d’étonner certaines personnes qui cherchent un ordinateur sous la table…). En outre ses dalles de 21,5 et surtout 27 pouces (toutes équipées d’une webcam et de haut parleurs intégrés) rendent l’iMac très confortable d’utilisation tout en prenant peu de place. Que ce soit pour surfer sur Internet, pour travailler ses photographies ou pour jouer. L’iMac est tout à fait adapté à un usage professionnel lorsque les tours Mac Pro s’avèrent surdimensionnées. Mieux, il est remarquablement silencieux.

Le Mac Pro s’installe dans le haut de gamme. Ces tours, massives, visent principalement les professionnels, on peut leur adjoindre des disques durs supplémentaires en interne ou des cartes d’extension. Une version « Serveur » est livrée avec Mac OS X Server. Elles embarquent également les processeurs les plus puissants utilisés par Apple, des Xeon Intel.

-> Le guide des Mac mini
-> Le guide des iMac
-> Le guide des Mac Pro

Du matériel standard

Les Mac ne sont pas des machines exotiques. S’ils ont encore de fortes spécificités avec leur système d’exploitation, leurs applications (et leur design !), ils sont depuis des années basés sur des composants standards ou courants. Le passage sur processeurs Intel n’en a été que le dernier et le plus visible exemple.

hero20100615lineup

Ainsi, disques durs, barrettes mémoires, souris et autres imprimantes ou scanners peuvent être achetés chez votre revendeur PC habituel ou en grandes surfaces. C’est surtout vrai pour les barrettes de RAM vendue (parfois) à un tarif prohibitif sur l’Apple Store, le magasin en ligne d’Apple.

Quelques incompatibilités demeurent, mais réduites à des détails. Telle souris Microsoft ou Logitech par exemple proposera pour l’un de ses boutons une fonction étroitement liée à Windows, mais 95% du périphérique fonctionnera normalement. D’ailleurs, ces deux fabricants, pour ne citer qu’eux, sont très présents sur les tables des utilisateurs Mac.

Quant à la logithèque, elle est généreuse et variée, contrairement aux idées reçues. On y trouvera les classiques des logiciels commerciaux (la suite Office de Microsoft au complet, à l’exception de la base de données Access), ceux du logiciels libres (Firefox, Thunderbird, OpenOffice.org/LibreOffice, The Gimp…) ou des centaines de sharewares et de freeware. Pour ces derniers, deux sites se sont spécialisés dans leur référencement : MacUpdate et LogicielMac. Avant l’arrivée du Mac App Store d’Apple début 2011.

La logithèque sera surtout ténue sur les jeux (voir néanmoins le site spécialisé MacGames). Mais la possibilité de faire tourner Windows à pleine vitesse sur son Mac a quasiment rendu caduque ce problème et Steam est également arrivé avec progressivement de nouveaux titres compatibles Mac OS X.

De nombreux logiciels inclus
Mac OS X (prononcer « dix »…) est le système d’exploitation des Macintosh, il est actuellement en version 10.6, on l’appelle aussi Snow Leopard. Contrairement à Windows, Mac OS X n’existe qu’en deux versions : Snow Leopard et Snow Leopard Server. La seconde, comme son nom l’indique, ne répond qu’à certains besoins en petites ou grandes entreprises.

Tous les Mac sont ainsi vendus avec une version de Mac OS X contenant un navigateur web, des logiciels de courrier électronique, d’agenda, de carnet d’adresses, de chat et de visioconférence, etc.

Ils sont aussi livrés avec iLife, une suite de logiciels de création numérique qui comprend :
iTunes pour écouter ses MP3, des podcasts, des radios Internet, graver des CD, acheter des films et de la musique pour son iPod et des logiciels et des jeux pour son iPhone, iPad et iPod touch
iPhoto pour stocker, corriger, classer et partager ses photos sur Internet
iMovie pour le montage vidéo
iDVD pour la création de DVD-vidéo
GarageBand pour la création musicale
iWeb pour réaliser des sites Web

iLifeguidedumac

Présentes aussi les versions de démonstration des logiciels d’iWork, la suite bureautique d’Apple (traitement de texte/mise en page, tableur et logiciel de présentation). iWork fonctionne un mois en démo, il coûte 79 €.

Aucun antivirus n’est inclus. On en trouvera chez différents éditeurs, mais les virus spécifiques aux Mac et à Mac OS X sont rares. La question de l’achat d’un antivirus ne se pose que si l’on échange beaucoup de pièces jointes avec des utilisateurs PC et que l’on veut éviter de participer à la propagation de documents vérolés, ou si l’on craint de voir surgir un jour un virus (sous réserve que ces outils anticipent son action…).

La compatibilité avec Windows
Les Mac font parfaitement fonctionner Windows. La machine démarre sur le système de Microsoft et elle se comporte de la même manière que le ferait un PC à caractéristiques matérielles égales (type de processeur, quantité de mémoire vive, etc.) Le Mac devient un PC à part entière, c’est le meilleur moyen par exemple pour utiliser confortablement des jeux Windows.

L’installation de Windows sur Mac est simple et guidée (vidéo de présentation). Apple fournit gratuitement avec Leopard un utilitaire – baptisé Boot Camp – qui assiste l’utilisateur pour créer une partition dédiée sur le disque dur et y installer Windows, sans toucher à Mac OS X et à vos documents. Mais c’est à l’utilisateur d’amener sa propre version de Windows. Boot Camp accepte au minimum Windows XP (SP2), Vista ou Windows 7 (dans ce dernier cas il faudra Mac OS X Snow Leopard). Au moment du démarrage on choisira si l’on veut lancer sa machine sur Mac OS X ou sur Windows.

D’autres solutions qui nécessitent des logiciels payants (ou gratuits) permettent le fonctionnement simultané des deux systèmes. A ce sujet voir le test de Parallels Desktop, VMWare Fusion et VirtualBox. La condition première reste toujours la même, disposer d’un DVD d’installation de Windows. Une exception à cette règle, la solution CrossOver qui émule les librairies de Windows afin de faire fonctionner ses logiciels sans qu’on ait besoin physiquement du système de Microsoft. Mais seule une poignée d’applications (pro et bureautique) fonctionnent par ce biais et peu de jeux. Pour qui entend allier simplicité et universalité, Boot Camp, VMware Fusion ou Parallels Desktop sont incontournables.

Les extensions de garantie
Tous les Mac sont garantis pendant 1 an. On peut souscrire une extension qui portera le total à trois ans. Baptisé AppleCare Protection Plan ce contrat couvre également les périphériques ou accessoires Apple achetés en même temps que la machine.

Ce contrat peut être souscrit à tout moment pendant la première année de garantie. Il coûte 249€ pour les MacBook, MacBook Pro 13″ ou MacBook Air et 349€ pour les MacBook Pro 15″. Côté machines de bureau compter 169€ pour les Mac mini, 179€ pour les iMac, 299€ pour les Mac Pro et 99 € pour un moniteur Apple.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s