Galerie

iPad 3 : peu d’effervescence pour la sortie

Dans les Apple stores des grandes villes européennes ou asiatiques, ce n’est pas la foule des grands jours. Rien à voir avec les précédentes sorties d’iPhone ou d’iPad.

Très attendue par les afficionados, la sortie de l’iPad 3 n’a cependant pas générer l’effervescence des grands jours dans les Apple Stores. L’Asie et l’Australie ont bénéficié du décalage horaire pour être les premiers à vendre la tablette tant attendue. Une centaine d’accrocs aux produits Apple attendait devant les magasins de Tokyo, Hong Kong, Singapour et Sidney notamment, mais rien à voir avec les précédentes sorties des différents modèles d’iPhone ou d’iPad. Et dans les grandes villes européennes (Londres, Francfort et Paris), ce n’était pas la foule des grands jours.

«Dès qu’Apple lance un nouveau produit, on s’attend à une innovation majeure. Là, il y a un tas de fonctionnalités au niveau du hardware qui sont bien meilleures, mais qui améliorent le produit à la marge», souligne Thomas Husson, analyste au cabinet Forrester. «Ma frustration, c’est qu’on a assisté au lancement d’un produit électronique comme un autre», regrette aussi Virginie Lazès, directrice associée de la banque d’affaires Bryan Garnier.

Cette troisième mouture en trois ans du produit de la marque à la pomme le plus vendu après son iPhone, était distribuée pour la première fois dans dix pays: Australie, Japon, Singapour, France, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis, Canada et Hong Kong. Dans une semaine, 30 autres pays devraient avoir accès au nouvel iPad, un peu plus lourd que le précédent, mais plus puissant et doté d’une image de meilleure qualité. Celui-ci est aussi théoriquement compatible avec les réseaux cellulaires 4G, bien qu’en pratique, cette connexion ne soit pour l’instant accessible qu’en Amérique du Nord. A 489 euros, le prix d’entrée de gamme n’a pas changé, mais les modèles reliés aux réseaux cellulaires 4G sont vendus de 609 à 814 euros.

Des pré-commandes prometteuses

L’action Apple n’en a pas moins atteint pour la première fois 600 dollars jeudi à de New York. Et les pré-commandes en ligne semblent prometteuses: il faut cependant « deux ou trois semaines » pour être livré. Ce nouveau modèle pourrait permettre à Apple de maintenir son avance sur ses concurrents. Deux ans après la sortie de l’iPad 1 en avril 2010, la firme à la pomme a vendu 55 millions d’iPad et généré 34,5 milliards de dollars de revenus. Soit le rythme de vente le plus élevé jamais atteint par un produit d’électronique grand public…

En face, les concurrents ont du mal à suivre. D’après une étude publiée de Strategy Analytics, Apple détiendrait encore 58 % du marché des tablettes en volume au quatrième trimestre 2011. S’ils ont globalement 40 % de parts de marché, les constructeurs intégrant Android, le système d’exploitation de Google, pèsent peu individuellement. On ne compte plus les échecs. Même Samsung est distancé.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s